Accueil > Présentation > Professeurs des ateliers > YACOUBA KONE

YACOUBA KONE

Yacouba Koné est né en 1983, à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Il dispose à ce jour de 25 ans de pratique musicale Traditionnelle Africaine.

Ces premières influences musicales lui ont été transmises par son père, Bacary Koné. Bacary Koné, griot, voyageur arrivé du Mali, grand musicien respecté de tous, fabricant de Kora et professeur craint de ses élèves, va tout apprendre à son fils Yacouba dès sa huitième année, tout en exigeant que ce dernier suive une scolarité complète.
Pour lui permettre d ‘enrichir son répertoire, son père le fera jouer avec d’autres grands musiciens, sur les Djembé, Balafon, Kora, Doum, au Burkina Faso, et l’emmènera en tournée avec lui au Mali, au Ghana et au Togo.
Avide de musique, Yacouba créera alors des ‘groupes de musiciens’ et en parallèle, payera ses cours de guitare et de batterie. Il fera plusieurs enregistrements studio tout en suivant l’évolution musicale sur deux décennies.
C’est sur les traces de son Père aujourd’hui disparu que Yacouba suivra son propre destin.

En 2008, il quittera son pays et sa famille à qui il confiera son fils Boubacar alors âgé de 2 ans, pour une série de tournées et découvrira à son tour l’Europe : Belgique, France et enfin la Suisse ou il se mariera en 2014.
Son parcours professionnel, très hétéroclite, va l’amener à travailler auprès d’enfants, de personnes handicapées et d’adultes de toutes origines et tous rangs sociaux, en formation musicale pure, mais aussi en danse, en chant, en théâtre et en art du cirque.

Il partagera aussi son talent en participant, entre autre, à deux productions théâtrales dans l’Ain : Africa, Paroles de Griots mise en scène par Anne Tholbi à l’Esplanade du Lac de Divonne les Bains, et Micromégas de Voltaire, mise en scène par Xavier Arlot, au Théâtre du Bordeau de Saint Genis Pouilly.
C’est en 2012 qu’il créera sa première association dans le quartier Est des non Lotis (quartier où il a grandit) à Ouagadougou.

Baptisée « ANW DANKAN » (« NOTRE DESTIN ») cette association aura pour buts de financer la construction d’une Bibliothèque et la scolarité des enfants mais aussi de créer des Ateliers de formation professionnelle pour les jeunes : Mécanique Auto/moto – couture – cuisine -coiffure – musique et danse seront les premiers ateliers.
Pour initier un mouvement solidaire avec les jeunes d’Europe et promouvoir la culture Africaine par delà les frontières de son pays, il signera la même année un partenariat avec son homologue, l’association Française » NOTRE DESTIN » qui partagera les mêmes buts que ANW DANKAN.

A ce jour, Yacouba transmet son savoir dans les écoles primaires, (musique, chant, danse et théâtre africains) donne des cours de musique à des adolescents et des adultes, dirige son association et joue, à sa plus grande joie, la musique traditionnelle Africaine, pour accompagner cours de danse, festival et concert.